Savoirs faire traditionnels

La cueillette de plantes existe depuis la nuit des temps.

Ce qui fait la qualité des plantes ce sont les différents savoirs mis en oeuvre, depuis l’identification jusqu’au séchage.

Tant pour les bourgeons que pour les plantes, je cueille par petites quantités.

Aussitôt je les dépose au séchoir ou en macération.

Il n’y a pas de transport, réfrigération, broyage qui altèrent les vertus de la plante.

J’observe les lieux de cueillettes, je demande à la Nature, je remercie pour le prélèvement.

Pour toutes les préparations, je suis attentif à mon état d’esprit pour garder au maximum les vibrations naturelles des plantes.

Les macérations de bourgeons sont dynamisées à l’aide d’une balançoire plusieurs fois par jour pendant environ un mois. Cela facilite l’échange des qualités de la plante avec les solvants.

Ces pratiques sont issues de la Tradition et je suis heureux de les perpétuer.

Le contact avec les éléments naturels est source de bien-être si l’on veut bien les approcher ou les utiliser avec respect.

Shopping cart